Show Navigation

Préparer son Voyage à Cuba

By Bordelaise By Mimi On lundi, mars 05 th, 2018 · 27 Comments · In Etranger ,Voyages

Si le premier article sur Cuba présentait notre road trip en 10 jours à travers 7 étapes, à savoir La Havane, Vinales, Cayo Jutias, Playa Largua, Trinidad, Cayo Santa Maria et Santa Clara, ce second post sera plutôt sous forme de conseils et tips pour préparer au mieux votre voyage à Cuba.

En effet, les photos paradisiaques des plages cubaines et des jolies maisons colorées de Trinidad ou Vinales pourraient laisser penser que cette île des Caraïbes n’est pas très différente du Mexique. Cependant, de part son Histoire, et après avoir parcouru l’île avec mon amoureux, Max et Tatiana, je peux dire à présent de Cuba que c’est une île unique en son genre. En effet, même si ce pays possède des villes et paysages magnifiques, l’embargo américain et la dictature cubaine se ressentent. Ce qui rend ce voyage assez différent des précédents.

trousse pharmacie pour Cuba

On commence par les basiques: préparer une petite trousse pharmacie spéciale voyage. L’idée est d’emmener les indispensables afin de profiter de ses vacances au maximum et de ne pas se voir gâcher le séjour par quelques coups de soleil ou un mal de ventre inopiné.

Pour commencer, pensez à prendre  une crème solaire (de préférence bio et waterproof) ainsi qu’un soin après soleil car même en Février, le soleil cubain ne pardonne pas. Je vous conseille les crèmes solaires Laboratoire Biarritz et que le fluide après soleil Acorelle qui sont bio et efficaces, ainsi que la crème hydratation intense Pacifica, très appréciable le soir après avoir pris un bain de soleil. N’oubliez pas de vous munir également d’un répulsif bio moustiques et d’un baume apaisant car les moustiques cubains sont féroces! (dispo chez Odessence à Bordeaux)

 

cuba-medicament-moustique-crème-solaire

Trousse médicaments pour Cuba

 

Comme l’eau du robinet n’est pas potable, et qu’il est possible que, même en évitant les crudités et les glaçons dans vos Cuba Libre, vous souffriez de maux d’estomac, je vous conseille vivement différents médicaments comme le smecta (traitement symptomatique de la diarrhée aiguë), meteospasmyl (troubles intestinaux et digestifs) ou encore le tiorphan (traitement symptomatique de la diarrhée aiguë). Ces médicaments sont sans ordonnances. Ils nous ont étaient très utiles pendant le voyage.

Enfin pensez à vous munir de désinfectant, pansements, d’arnica en cas d’hématomes ou foulure, ainsi que de gouttes pour les yeux. Je vous recommande également un gel pour aphte ou un bain de bouche format voyage. Ils pourront vous rendre service pendant votre séjour.

Vous trouverez peut être ces recommandations un peu exagérées. Elles ne le sont pas, croyez moi. Les pharmacies cubaines sont … vides! Impossible de trouver les médicaments cités plus haut puis ce qu’il n’y a rien à cause je pense de l’embargo américain. D’ailleurs, pour une simple aphte, on m’a proposé soit de l’amoxicilline ( médicament pour le traitement d’infections bactériennes mais délivré uniquement sur ordonnance en France car extrêmement fort), soit du miel. J’ai d’ailleurs fini par soignée mon aphte avec des bain de bouche au rhum! (fou mais véridique).

Sinon petit tips pour les vegan. Emmenez avec vous des barres céréales, mini briques de lait végétale, galette de riz … car il est assez compliqué de manger (et surtout de petit déjeuner) vegan à Cuba. Ce sera un peu plus facile si vous êtes végétariens. Vous pourrez manger des oeufs frais dans les casa particular à la campagne (Vinales par exemple) car il y a beaucoup de poules en liberté qui pondent des œufs dans les jardins.

Se déplacer à Cuba – Location de voiture ou chauffeur ?

Il y a plusieurs façons de se déplacer à Cuba. Vous pourrez prendre le bus pour certains longs trajets, louer une voiture ou louer une voiture avec chauffeur. Nous avons choisit la troisième option avec une voiture américaine des années 50. L’idée était de ne pas se fatiguer avec la route et de laisser le volant à quelqu’un qui connait Cuba comme sa poche. Au final, bilan assez mitigé. C’est vrai que voyager dans une ancienne voiture américaine, c’était un peu notre rêve. Et l’expérience peut être très sympa… Si on reste à La Havane. En effet, les routes cubaines sont très mal entretenues et sont semées de nids de poules. Et je ne parle même pas des routes qui se transforment en chemin de terre et qui sont défoncées par les intempéries.

 

cuba-trinidad-voiture-americaine-chauffeur-willy

La vieille voiture américaine de notre chauffeur Willy à Cuba

 

Bref, si vous souhaitez faire une virée dans une vieille américaine, restez à La Havane et préférez une voiture récente pour les transferts de ville en ville. Ensuite, si vous choisissez une location “voiture avec chauffeur”, assurez vous que ce dernier ai les deux licences nécessaires pour sortir de la ville, transporter des touristes et accéder aux zones réservés aux touristes (aberrant mais vrai / certaines zones touristiques sont interdites aux cubains). Pour finir, vérifiez également que le chauffeur ai une carte routière ou un gps avec lui, au risque d’emprunter de mauvaises routes et perdre un temps fou en rase campagne à 10 km/h à parcourir des chemins de terre impraticables pour une vielle voiture des années 50 (c’est du vécu – 3h pour parcourir 50 km^^).

Et là vous vous dite “bah on vas louer une voiture alors”. Je vous le déconseille. D’une il n’y a quasiment pas de panneaux sur l’île de Cuba. Impossible de trouver son chemin si on n’est pas du coin. Ensuite la police cubaine ne plaisante pas avec les accidents de la route et met souvent tous le monde en prison avant de savoir qui est responsable. Et pour finir, de faux policiers s’amusent à arrêter les touristes pour leur mettre de fausses amendes ou leur soutirer de l’argent. Donc en gros, si vous avez un téléphone avec l’appli Maps Me (très utile au demeurant car fonctionne sans internet), vous pouvez tenter l’expérience, mais à vos risques et périls.

Carte Wifi Etecsa pour l’Internet à Cuba

En rentrant en France, certaines copines étaient étonnées que je ne réponde pas à leurs message depuis Cuba alors qu’elles savent que je suis assez souvent sur mon téléphone, particulièrement sur Instagram. Effectivement, et un peu malgré moi, j’ai fait une digitale détox à Cuba. Comment ? Pourquoi ? Et bien tout simplement par ce qu’il n’y a pas d’internet en libre service. Je m’explique.

Retour en l’an de grâce 1995 et aux balbutiement de l’internet, au temps d’AOL et des forfaits internet de quelques heures. A Cuba, oublier la 3G, la 4G, l’internet illimité, la wifi dans les Air Bnb, les café ou les restos, ça n’existe pas ! En effet, rarissime sont les foyers possédant internet. Et l’Internet à Cuba est contrôlé et payant. En effet, si vous souhaitez vous connecter, il faudra tout d’abord acheter une carte Wifi, rentrer le password et le login inscrit sur la carte dans votre espace Wifi, puis vous connecter aux bornes Wifi ETECSA (hostpots gouvernementaux disponibles dans certains hôtels et places publiques).

 

cuba-etecsa-internet-achat-carte

Carte ETECSA pour Internet à Cuba

 

Il existe différents types de cartes wifi ETECSA: la Tarjeta Internet 1 hora (carte Internet d’une heure) à 1,5 CUC et la Tarjet Internet 5 horas (carte internet de 5 heures) à 7,5 CUC. Dans notre cas, nous avons régulièrement acheté des cartes wifi ETECSA car celle de 5h était tous le temps en rupture de stock. Cependant, juste pour info, sachez qu’il faut plus de 20 min pour télécharger les mails et messages Facebook, Instagram, … Autant vous dire qu’il faut être extrêmement patient. D’où le fait que j’ai peu (pas) répondu aux nombreux mails et messages reçus pendant notre séjour à Cuba.

Une astuce tout de même à connaitre pour gagner du temps quant à l’achat de cartes wifi ETECSA à Cuba: les Internet dealers . En effet, près des spots wifi de la Havane, Vinales ou Trinidad (souvent des places ou des parcs), vous trouverez des personnes vendant des cartes wifi ETECSA à la sauvette à 2 CUC/h. Oui ils font une petite marge. Mais vous éviterez 1h30 de queue au guichet ETECSA.

Air France, la fausse bonne idée

Si différentes compagnies proposent des vols pour Cuba, nous avions décidé cette fois de ne pas passer par une compagnie low coast afin de d’éviter le surbooking, l’absence de plateaux repas, écrans TV ou tout autres désagréments. Aussi avions nous choisit de voyager avec Air France, quitte à “payer” cette tranquillité d’esprit (les billets d’avion avec Air France étant un plus cher que la moyenne ). F.B.I. – Fausse Bonne Idée.

Si le vol allé s’est plutôt bien passé (malgré un vol départ retardé ), le retour fut assez désastreux. En effet, ce samedi 10 février, notre vol retour était initialement prévu à 20h20 à La Havane pour une arrivée à Paris dimanche 11 février à 11h15. Malheureusement, aux alentours de 18h, nous apprenons une fois arrivés à l’aéroport de La Havane que notre vol est retardé de 7h et que nous ne décollerons qu’aux environs de 3h00 du matin dimanche 12 février. Ce vol Air France fut d’ailleurs annulé (l’avion n’étant jamais arrivé voir parti de Paris). Et on nous attribué un autre vol Air France mais opéré mais par Wamos (compagnie Espagnole low cost) qui, à priori, devait décoller pour 3h30. Je vous passe les problèmes d’enregistrement avec Air France qui nous avez changé nos places sans notre accord et dispatché dans l’avion…

 

cuba-air-france-problème-vol-retard-annulation

Problèmes annulation & retard avec Air France – Voir la Story Instagram @bordelaisebymimi

 

Bref, après plusieurs heures d’attente, nous voilà enfin devant la porte d’embarquement à 3h00 du matin. Mais comme un malheur n’arrive jamais seul, nous apprenons que l’avion a un problème technique. Bien sure, on nous précise que d’ici 20 min, nous serons plus amplement informés. Mais c’est finalement à 4h30 du matin, soit 1h30 après la première annonce (le temps serait il devenu élastique ?) que le commandant de bord nous apprend que l’avion wamos ne peut pas décoller car il est « cassé » et que nous devons ressortir de la zone d’embarquement pour reprendre nos bagages et attendre afin d’être informés de la suite. Pour précision, nous n’avons plus de visa, nous sommes censés avoir quitté le territoire cubain donc concrètement nous sommes “clandestino”.

Finalement, après plusieurs heures d’attente vers 5h du matin (et s’être fait enguirlandé par la douane par ce qu’on est repassé sous les portiques de sécurité dans le “mauvais sens” / Bah ouais mais on a plus d’avion en fait et visiblement personne n’est au courant^^), nous récupérons afin nos bagages. Nous sommes ensuite conduits par le personnel de l’aéroport vers des cars ( oui “des ” par ce qu’on est environ 450 passagers quand même, hommes, femmes, bébés confondus) qui nous déposent dans des hôtels de La Havane. Là, le personnel de l’hôtel prend le relais est nous expliquent que nous aurons chacun une chambre pour dormir mais que le check out est à midi. Ok cool. Mais pour précisions il est déjà 7h du mat’ et nous ne savons absolument pas quand ni comment nous allons rentrer en France…

Un peu stressés par la situation, nous dormons quelques heures avec mon ami pour finalement redescendre dans le hall de l’hôtel, espérant en apprendre un peu plus sur la situation. Rien. Nothing. Nada. Pas UN représentant d’Air France pour faire un petit biref d’information. Pas UN représentant Air France pour nous expliquer la situation. Pas UN représentant Air France pour nous dire quand et comment nous allons tous rentrer en France. Et bien entendu, le personnel de l’hôtel non plus n’est pas plus informé que nous. Génial! On a une chambre jusqu’à 12h et ensuite on fait quoi ? On campe dans le hall ? Non pas ce que comme on a plus de visa, on ne peut pas sortir de l’hôtel non plus. Clandestino je vous dit.

Arrive midi. Nous nous redirigeons vers le comptoir de l’hôtel avec nos valises pour savoir de quoi il en retourne et si on repart. Bah non. Pas de news d’Air France donc le personnel de l’hôtel nous laisse la chambre jusqu’à 17h. Nous remontons déposer nos bagages dans nos chambres respectives et là, branle bas de combat. On essaie de joindre Air France par téléphone (Hors forfait de folie bonjour). Mais ils nous raccrochent au nez après 10 min d’attente par ce que baahh… Ils ne sont pas au courant de la situation. Ok, et mon c** , c’est du poulet. Non par ce qu’on est des voyageurs sympas. Mais à un moment, faut pas nous prendre pour des jambons. On est quand même coincés sans visas sur une île! Et personne du comptoir Air France à Cuba n’est foutu de se déplacer pour donner des explications, directives ou autres!

Du coup on attend comme des pauv’cloches jusqu’à 17h essayant tout de même d’avoir à nouveau Air France au téléphone et par mail (et vas y qu’on rachète des cartes internet par ce qu’à l’Hôtel, la wifi n’est pas free) par ce qu’on aimerait bien rentrer chez nous à un moment. Mais c’est en fin d’aprem, avant de rendre à nouveau notre chambre, qu’on apprendra qu’on ne repart toujours pas. Okay… Et sinon ça se passe comment ? Et bien il aura fallu harceler Air France pour qu’il nous trouve des places sur un autre vol… le lendemain (enfin le surlendemain vu qu’on devait partir un samedi)! Donc concrètement, on n’est pas parti samedi, ni dimanche, mais inchallah (inchallah pas) on devrait pouvoir repartir lundi après-midi avec Air Caraïbes. Bon bah on va rester à l’hôtel vu qu’on a plus de visa… Hôtel qui nous laisse la chambre jusqu’au lendemain 12h. Donc on remonte les valises pour attendre une nouvelle fois des news d’Air France. Mais quand on a pas d’accès libre à Internet et qu’Air France ne daigne pas vous appeler non plus, ça devient vite compliqué. Donc rachat de carte Internet, hors forfait, plus l’hôtel qui n’est pas sure qu’Air France prenne en charge nos repas… On aurait voulu faire un sketch, on aurait pas fait mieux.

On arrivera tout de même à avoir confirmation d’Air France par sms que nous sommes reclassés sur un vol opéré par Air Caraïbes le lundi 12 février à 16h45 depuis La Havane pour atterrir à Paris le mardi 13 février à 7h45 . Mais sinon, on fait comment pour aller à l’aéroport ? Non par ce qu’on a plus de visa donc on est pas censé sortir comme ça de l’hôtel… Bah personne ne sait en fait. Par ce qu’ Air France n’a donné aucune directive à l’Hôtel et n’a même pas daigné envoyé une navette à ses voyageurs. Donc concrètement, c’est chacun pour soi, Dieu pour les autres. Autant vous dire qu’on est remonté comme jamais, et qu’on compte bien avoir une explication au comptoir Air France de l’Aéroport de la Havane.

En attendant, n’ayant aucune nouvelle d’Air France, nous prenons finalement un taxi pour sortir de l’hôtel et filer jusqu’à l’aéroport de la Havane. Et la cerise sur le gâteau ? Comptoir Air France fermé. A 14h30 un lundi après midi. C’est du foutage de gueule ou bien ? Bah non, c’est véridique. Donc une fois de plus, absence totale d’ Air France.

 

cuba-air-france-vol-annulation-retard

Air France, la fausse bonne idée …

 

Il faudra attendre d’arriver à Paris (où d’ailleurs là non plus personne ne nous attendez pour nous expliquer ce qui s’était passé) pour trouver un comptoir d’Air France ouvert. Mais encore faut il être entendu. Le comptoir Sky Priority nous a pris de haut en nous faisant bien comprendre que nous n’étions pas la crème de la crème de leurs clients et qu’ils se fichaient pas mal de nos doléances. Sauf qu’après 2 jours coincés à Cuba sans visa et sans nouvelles d’Air France, on en avait gros sur le patate. Fallait pas nous chauffer. Ni une ni deux nous nous dirigeons alors vers un autre comptoir Air France pour avoir enfin une personne physique en face de nous. Le but: Comprendre comment une compagnie nationale peut laisser 450 passagers (hommes, femmes, enfants, personnes âgées) sans nouvelle et sans visa pendant 2 jours sur une île.

La première réponse d’Air France “Haa… On était pas au courant mais on comprend”. Hop hop hop. Nan, j’crois que t’as pas compris. On récapitule: Vol Air France AF943 retardé de plus de 7h puis annulé, Vol Wamos AF943B  retardé et puis annulé lui aussi. Aucun suivi, aucune consigne, aucune information, aucun point avec un représentant Air France ni aucune réunion de la part d’Air France sur place à Cuba, et ce durant les 2 jours bloqués sans visa et sans assurance dans un pays régit par une dictature communiste avec un passeport tamponné des douanes de sortie du territoire Cubain. Des passagers obligés de payer leurs communications téléphoniques, leurs boissons, la restauration, l’accès au wifi et même le taxi pour aller à l’aéroport lors de notre départ avec Air Caraïbe vu qu’ une fois de plus, Air France était ABSENT !

A ce jour nous n’avons toujours pas d’explication ni de réponse à nos questions. Quant à nos courriers de réclamations, ils n’ont visiblement pas été lus par Air France vu que pour nous quatre, 1 seul passager a reçu une indemnisation forfaitaire, et ce pour un retard uniquement alors qu’il y a eut retard, annulation et de nombreux frais engagés durant ces jours (restauration, taxi, hors forfait téléphone, nouveaux billets de train pour rentrer à Bordeaux, …)! Nous tentons toujours de joindre Air France pour que la compagnie assume ses erreurs, son manque de professionnalisme et respecte surtout toute les conditions stipulées dans les conditions assistance et indemnisation Air France.

*11/03/2018 – Actuellement, nous avons été remboursé des frais engagés et d’une partie de l’indemnisation prévue par Air France pour les retards/annulations.

Mon avis sur Cuba

Je ne regrette pas d’être allée à Cuba car toute expérience est bonne à pendre et j’étais avec des personnes que j’apprécie beaucoup (Tatiana, Maxime et Julien mon Amoureux). Si je devais citer les points positifs de ce voyage, ce serait la gentillesse du peuple cubain, l’absence de racisme (ressenti personnel), la beauté des villes coloniales, la très belle vallée de Vinales et cet effet “retour vers le passé” lorsqu’on débarque à La Havane.

 

partir-a-cuba-hiver-février

Partir à Cuba – Préparer son voyage

 

Cependant, je ne pense pas retourner à Cuba pour le moment malgré les aspects positifs cités en début d’article. Ce pays reste une dictature et nous avons eut l’impression que le peuple cubain est mis sous cloche par le gouvernement pour rester le plus possible à l’écart du monde. Certaines zones touristiques sont interdites aux cubains. En effet, en allant à Cayo Santa Maria, une petite île reliée par un pont, il faut passer par une sorte de “péage”. C’est là que nous avons appris que notre chauffeur de taxi pouvait nous déposer à notre hôtel de Cayo Santa Maria mais n’avait pas l’autorisation de revenir nous chercher car, d’après les personnes en charge du péage, cette zone n’est pas autorisée aux cubains, sauf à certains taxi jaune et aux personnels des hôtels. Et effectivement, nous n’avons pas croisé de locaux sur les plages de Cayo Santa Maria.

D’autre part, l’accès aux informations internationales est extrêmement limité et malheureusement, la population souffre de l’embargo américain. J’espère tout de même avoir un jour la chance d’y retourner pour découvrir toutes les merveilles de la vallée de Vinales.

A visionner pour comprendre Cuba : Un Cameraman à Cuba sur Netflix – L’histoire de trois familles cubaines mais aussi quelques interview de Fidel Castro, et ce, durant ces quarante dernières années. A la fois captivant et émouvant.

 

Et vous ? Etes vous prêts à partir à Cuba ? N’hésitez pas à partager vos questions ou conseils sur le Blog !

PS: Suite aux différents messages reçus sur Facebook, je tiens à préciser que cet article sur Cuba est un ressenti personnel, non un jugement. En effet, certains ont jugé extrême le terme “dictature communiste”. Concrètement, je ne suis pas là pour débattre sur le gouvernement actuel à Cuba ni pour me prononcer sur l’embargo Américain. Je laisse chacun d’entre vous, voyageurs ou non, se faire sa propre opinion. Je raconte simplement ce que nous avons vécu durant ces 10 jours à Cuba et souhaite aider au mieux les futurs voyageurs pour Cuba.

Préparer son voyage à Cuba – Galerie Photo – Bordelaise by Mimi – Blog Food Beauté Lifestyle à Bordeaux

About the author

  1. Je reviens de cuba ce jour. Et nous avons eu également un report de vol de plus de 20h avec corsair. La loose. Nous aussi n avons eu aucune explication et un traitement plus que moyen par la compagnie… tout le monde n a pas eu l attestation de retard dans le vol. Maintenant reste a faire les démarches d indemnisation. Tu les as fait seule ou es passe par un site?

    • Bonjour Lauriane,
      effectivement, il y a souvent des retard avec les vols vers et depuis Cuba … Pour les démarches d’indemnisation, nous avons constitué un dossier avec les tickets de caisse attestant de nos dépenses obligatoires sur place. A cela nous avons ajouté une lettre de demande d’indemnisation. Nous avons trouvé un modèle de base sur internet en tapant “lettre indemnisation retard annulation vol”. En effet, suivant la distance, le billet d’avion est plus ou moins remboursé. J’espère que ces indications t’aurons aidé. Bonne soirée 🙂

  2. C’est scandaleux , le comportement d’Air France !! INADMISSIBLE !!!

  3. Coucou ma belle !
    Je file voir ton autre article sur Cuba en tout cas merci pour tous ces conseils. Je n’en reviens toujours pas qu’Air France ait fait ça, c’est un scandale surtout quand on sait que ce n’est pas une petite compagnie… Je pars avec Air Iberia donc je croise les doigts pour que tout se passe bien sinon ça va être long 🙂 Bizoux ma belle

    • Coucou Audrey!
      J’espère que ces conseils sur Cuba pourront t’aider. Quant à Air France, oui, c’est tout à fait scandaleux. J’espère que tu n’auras pas de problèmes avec Iberia. Bon weekend 🙂

  4. Oh super ton article, il est très pratique! J’ai toujours eu envie d’aller à Cuba, merci pour les conseils 🙂

  5. Bonjour ! Sympa votre blog, je suis moi-même bordelaise…
    Je suis allée à Cuba il y a …heu…juste 14 ans ! rire J’avais adoré ce pays, j’ai eu l’impression de faire un bond en arrière durant mon séjour. merci pour cet article qui m’a donné envie de revoir mes photos.
    Au plaisir de vous lire.
    Helene (misslena33 sur insta)

    • Bonjour Helene,
      Et bien Cuba n’a pas beaucoup changé. Nous aussi nous avons fait un bon en arrière directions les années 50! On a adoré se balader dans les rues de la Havane dans notre vieille américaine! Idem pour les agriculteurs qui cultivent à l’ancienne avec la charrue et se déplace en carriole ou à cheval. Je crois que la grande nouveauté à Cuba, c’est surtout l’internet 🙂
      Bisous et belle journée à vous 🙂

  6. J’aimerai tellement découvrir ce pays, il m’intrigue. Et tous tes conseils, je garde en tête pour je l’espère un futur voyage !

    • C’est vraiment un pays qui mérite le détour, de part son histoire, ses paysages, ses belles villes coloniales. Et 10 jours ne suffisent pas pour vraiment découvrir l’île (perso je conseillerai au moins une vingtaine de jours). Il faut cependant partir en toute connaissance de cause (je parle du régime en place et de l’embargo actuel) et bien préparé sa valise pour ne manquer de rien 🙂
      Bisous

  7. Oh la la, je n’en reviens pas de ton histoire ! C’est complètement dingue qu’air france ne vous a toujours pas indemnisé ! J’espère que tout les passagers ont pu rentrer chez eux. C’est complètement fou !
    Je trouve ça scandaleux !
    Maintenant, je comprends mieux pourquoi mon mari qui est américain n’a pas du tout envie de partir à Cuba. Il ne cesse de me dire : “c’est dangereux la bas etc’..”
    Maintenant même si les paysages ont l’air magnifique et je rêverais de pouvoir conduire cette voiture américaine sortit des années 50, je n’ai plus vraiment envie de visiter Cuba.
    Ton article m’a refroidit !
    Merci d’avoir été honnête en tout cas. ☺
    Des bisous,
    Margot

    • Hello Margot!
      Je comprends que ton mari ait dés réticences à partir à Cuba, surtout avec le durcissement de l’embargo par Trump. Cuba est une île magnifique mais il ne faut pas y partir en mode farniente et cocotier comme on pourrait le faire pour St Martin ou Tulum au Mexique. On sent tout de même le poid de la dictature, ce qui peut être parfois déstabilisant. Je ne regrette pas d’avoir visité l’île car j’ai passé de très bons moments avec mon amoureux et mes amis. Et les villes coloniales ainsi que la vallée de Vinales sont des endroits merveilleux. Mais j’espère que le prochain voyage sera un peu plus reposant … 😉 En tout cas tes nombreux posts sur l’Italie me donnent terriblement envie d’y retourner avec mon Amoureux! Ce pays est fabuleux, aussi bien par ses paysages, monuments que par sa gastronomie 🙂
      Bisous Margot 🙂

  8. Merci de nous faire partager cette belle aventure.
    Un ami partait chaque année à Cuba cueillir des oranges. En échange, il avait ensuite un mois de vacances.
    Je pars toujours avec de l’extrait de pépins de pamplemousse, ça aide dans de nombreuses situations.
    Bonne soirée, bisous.

    • C’est vrai que l’extrait de pamplemousse et d’autres huiles essentielles peuvent être très utiles durant un voyage pour soigner des petits bobo 🙂
      Bisous Carole

  9. Coucou !
    Olala quelle histoire votre retour ! C’est tout bonnement abusé que Air France n’assume pas ses torts ! J’espère que vous aurez un dédommagement. Je suis passée par eux pour l’île Maurice et je n’avais pas eu tous ces soucis, au contraire j’avais été très satisfaite du service client… Comme quoi d’un vol à un autre tout peut changer dans les extrêmes.
    Bisous !

    • Hello Amandine,
      Oui, ce vol retour est un désastre! On reproche vraiment à Air France de ne pas avoir tenu au courant ses voyageurs, de les avoir laisser à l’abandon, sans visas, sans nouvelles pendant 2 jours. Et aujourd’hui Air France traîne des pieds pour nous rembourser ces nombreux désagréments… La totale. Et autant te dire que tout ça nous a un peu gâché le voyage… Mais Cuba reste quand même une île très belle et qui vaut le détour 🙂
      Bisous

  10. Oh la la ce vol, mais ce n’est juste pas possible! C’est lamentable surtout qu’effectivement, vu le prix des billets on pourrait s’attendre à un minimum de service de la part d’Air France.
    J’avoue que c’est toujours un peu mon appréhension lorsque je prends l’avion…
    Bises à toi et merci pour ce retour d’expérience fort intéressant.

    • Coucou Audrey!
      effectivement, le service Air France est vraiment lamentable! Indigne d’une compagnie nationale. Je ne recommande pas du tout!
      Bisous et à très vite !

  11. Coucou,
    Oh super tes conseils et c’est vrai qu’il faut penser à tout notamment quand il n’y a pas d’eau potable !
    Quelle galère en tout cas votre vol !
    Plein de bisous à toi <3

    • Oui, ces 2 vols annulés puis retardés ont un peu gâché la fin de notre séjour. Avec mes amis et mon amoureux, nous sommes vraiment mécontent d’Air France qui aujourd’hui, traîne des pieds pour nous rembourser… Bisous et bonne aprem 🙂

  12. Hello Mimi! Ton histoire c’est incroyable! 2 jours de retard comme même et en plus sans explications et sans rien, je ne jamais vu ça! J’espère que vous serais largement remboursé parce que c’est vraiment honteux! C’est vraie que ça laisse un peu amère une expérience comme ça. Je comprends aussi ton vécu, moi aussi j’avais senti la dictature. Ils ne vivent pas dans le monde réel. Le pire ce que à la base un régime communiste est fait pour que tout le monde soit pareil, alors que en laissent entré le tourisme (par exemple) il y a des écarts énormes entre la population! ce qui travail autour du tourisme gagne 2 ou 3 fois plus que un médecin, prof ou n’importe quel profession. de coup, tout le monde laisse se métier pour travaillé pour le tourisme! Bref, il faut dire que l’île est comme même magnifique !!
    C’est super le reportage que tu as fait! Si on retourne, je prendrais en compte tes conseils et surtout je ne prendrais pas Air France 😉
    Bisous et belle soirée!

    • Oui, cette histoire avec Air France est complètement folle! Je n’aurais jamais pu imaginer qu’une compagnie nationale laisse 450 voyageurs sans nouvelles, dans le flou total pendant 2 jours! Et on attend toujours une partie du remboursement… Sinon je suis d’accord avec toi. A la base, le régime communiste est fait pour éviter les inégalités. Malheureusement, il y en a tout de même et on sent la population “bridée”, ayant bien top peur de dire quoi que ce soit sur le régime de Castro. Mais Cuba reste quand même une île très belle !
      Bisous et bonne soirée 🙂

  13. Coucou Mimi
    Merci pour ces super conseils, je note pour un prochain voyage peut etre
    Bisous

  14. Oh lala comme j’aimerai voyager vers là bas ! Peut être un jour ! Et j’aurais tes conseils en tête 🙂

    • Cool si mes conseils peuvent te servir 🙂 Les paysages de Cuba sont sublimes, tout comme les villes coloniales de Trinidad et la Havane! Certes il faut un peu s’organiser mais ça vaut le détour 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.bordelaise-by-mimi.com/preparer-son-voyage-a-cuba
Instagram
error: Contenu Protégé !