J’ai testé un nouveau salon de coiffure à Bordeaux

C’est en participant à la Nuit de la Coiffure by l’Oréal qui avait lieu le jeudi 04 Juin que j’ai découvert un nouveau salon de coiffure à Bordeaux.

Le salon Yann Marincamp participait a sa première Nuit de la Coiffure by L’Oréal et comme il est situé à deux pas de chez moi, près de la Place du Palais, j’ai porté mon choix sur  ce nouveau salon de coiffure à Bordeaux. Agréablement reçut avec petits fours et rosé, j’ai eut droit aux conseils et diagnostiques capillaires de Yann Marincamp, le gérant du salon.

Il est vrai qu’à la base, la Nuit de la Coiffure by L’Oréal m’avait été décrite comme un instant privilégié pour tester de nouvelles coiffures ou couleurs temporaires. Mais visiblement, il y a eut un mic-mac niveau communication entre l’Oréal et le salon et cette soirée s’est transformée en apéro improvisé entre blopines.

Salon-de-Coiffure-Yann-Marincamp-Bordeaux-Porte-Cailhau

Nous avons quand même pris le temps avec Yann Marincamp de parler de mes cheveux qui ont tendance à graisser (pas glam’), de leur tie & dye sur le déclin, de mes pointes qui se détriplent (oui, c’est pire que les pointes fourchues qui se dédoublent), et oui, je vous l’avoue, de mes premiers cheveux blancs (Adieu Jeunesse… Boouhoouuh…). Mais pour une fois, j’ai à faire à un coiffeur qui ne me regarde pas avec cet air dépité que vous connaissez si bien, ce “Tsss tss tss, vous en faites pas des soins à vos cheveux, hein? Ils sont très abîmés là, houlala c’est la cata”.

Lui a plutôt l’air amusé de me voir me morfondre devant ma tignasse bi-colore mi désséchée (au pointe), mi grassouillette (les racines) et en guerre (totale et absolue) contre mes 7 cheveux blancs. Il me rassure aussitôt sur l’état de ma chevelure et sur mes quelques malheureux cheveux blancs en m’expliquant que ce n’est pas grave, que j’ai une belle couleur de cheveux à la base et qu’il suffit juste de traiter l’excès de sebum, couper les pointes et teindre ces sept cheveux blancs puisque je les ai compté (et surtout coupé à ras, vilaine fifille, mais on en reparlera plus tard…).

Whooah, dis comme ça, ça parait simple. Alors je demande à voir et je prends rendez vous dès le lendemain pour mettre ce programme à exécution.

Salon-de-Coiffure-Hair-Stylist-Yann-Marincamp-Bordeaux

On reparle donc le vendredi matin de mes cheveux, des problèmes que je rencontre avec eux et ce que je veux en faire. Et bien j’aimerai avoir une seule couleur de cheveux donc exit le tie&dye et les pointes fourchues. Le tout avec des cheveux moins gras en haut, moins secs en bas et tout en conservant une belle longueur.

Jusque là pour Yann, no problemo, on peut y remédier. “Par contre mademoiselle, pour les cheveux blancs, il faudra revenir dans quelques semaines par ce que vous les avez tellement court qu’on ne peut plus les teindre. Il ne faut plus s’acharner dessus mais les laisser vivre. Plus vous les couperez à la racine, plus ils repousseront drus. Alors vous n’y touchez plus. Dorénavant, on les teindra”.

On commence par un soin complet Shu Uemara (une marque japonaise vraiment top) qui débute par un traitement pour l’excès de sebum au niveau des racines.  A l’aide d’une pipette, Christiane applique mèche par mèche  à la racine le serum “essential drops / Purifying blend “. Cette combinaison purifiante aux huiles essentielles de menthe poivrée à pour but de réduire l’excès de sebum produit au niveau des racines.

Soins-et-Serum-Shu-Uemara

Christiane s’occupe également de mes pointes desséchées/dé-triplées en appliquant un masque qui regroupe 3 produits: le moisture master, repair master et shimmer master. On laisse poser quelques minutes puis direction le bac pour shampouiner tout ça, toujours avec les produits Shu Uemara bien sure.

 Christiane me fait un premier shampoing pour enlever les produits, puis un deuxième pour cheveux sec avec l’après – shampoing. “L’astuce (m’explique t’elle) quand on a les cheveux qui regraissent vite et les pointes sèches, c’est d’appliquer les soins pour cheveux abimés uniquement sur les pointes. Cela évite aux racines de graisser trop vite”. C’est bête comme chou mais je n’y avais jamais pensé. Ok, je garde ce conseil sous le coude.

On passe ensuite à la coupe et c’est Yann qui prend le relais. J’explique bien qu’on coupe les pointes (la partie jaune abîmée et rêche comme les poils d’un balais) MAIS qu’on garde la longueur. Je ne veux pas me retrouver avec une coupe au carré à la Mafalda et ressembler à une gamine de 13 ans. J’aimerai faire à peu près mon âge, entre 25 et 30 ans quoi.

Yann s’exécute et commence à couper. Un peu, beaucoup,… Enfin je sais pas trop… On verra… Puis on passe à la partie Séchage/ Coiffage. “Vous les coiffez comment vos cheveux ?”. Réponse évasive “Heuu à l’air libre… “. Oui ça fait pas très Fashionista comme réponse mais comme il fait beau en ce moment et que j’ai pris la bonne résolution de ne plus me servir de mes plaques lissantes jusqu’à cet Hiver, je les laisse sécher comme ça. En plus ils ondulent joliment et ça me fait gagner du temps.

Salon-de-Coiffure-Yann-Marincamp-Bordeaux

“Ok, on fait quelque chose de naturel”. Des fois j’ai peur quand les coiffeurs disent ça car après tu te retrouves avec un brushing à la Hairspray pas du tout naturel. Mais là encore, c’est un séchage/coiffage qui respecte mes desiderata. Mes cheveux bouclent mais pas trop, ils ont un peu plus de volume (c’est pas du luxe vu que j’ai les cheveux plats comme une crêpe), brillent juste ce qu’il faut grâce à un serum à l’huile d’argan appliqué uniquement sur les pointes mais surtout ils sont à la BONNE LONGUEUR.

Oui, oui, j’insiste su ce point car on a toute vécu ce grand moment de solitude où on se rend compte que le coiffeur à coupé non pas 2 mais 15 cm de soit disant pointes. Et quand on a le courage de le notifier, lui a le culot de rétorquer “Oui mais c’est frais, c’est jeune, ça change”.

Donc c’est rare mais pour une fois (enfin 🙂 ), hyper contente de ma nouvelle coupe! (d’ailleurs toute la journée j’ai radoté au moins 106 fois à mon Cher et Tendre :”Elle bien ma nouvelle coupe, j’aime beaucoup”).

Mais ça ne s’arrête pas là! Au delà du fait que c’est une coupe facile à coiffer et à entretenir, grâce au serum Purifying Blend de Shu Uemara appliqué par Christiane, j’arrive à garder mes cheveux propres jusqu’à 4 jours! Je suis donc très satisfaite de ce nouveau salon de coiffure à Bordeaux et j’y retournerai très prochainement pour que Yann et Christiane s’occupent des 7 méchants cheveux blancs qui auront repoussé d’ici la rentrée.

BON PLAN : Allez y de la part de BORDELAISE BY MIMI et vous obtiendrez -20% pour toutes prestations !

 Yann Marincamp /8 Porte Cailhau – Bordeaux /05 56 48 20 48

 

J’ai testé un nouveau salon de coiffure à Bordeaux / bordelaise-by-mimi.com / Blog Mode Beauté Lifestyle Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi